Victime d'un accident, pourquoi informer sa mutuelle ?

Rares sont les adhérents qui savent qu’en cas d’accident causé par un tiers, la démarche du recours contre tiers permet à la mutuelle de se faire rembourser certains frais médicaux.

Le recours contre tiers s’applique aux dommages corporels dont l’adhérent est la victime et qui ont été provoqués, volontairement ou non, par une tierce personne, un animal, une entreprise ou une administration (personne morale). Il peut s’agir d’un accident de la vie courante, de la circulation, d’un accident sportif ou survenu à l’école, dans la cour de récréation, d’une blessure provoquée par un animal domestique, de coups et blessures volontaires, etc.

Rien ne change pour la victime

Le premier réflexe à avoir est d’informer sa caisse d’assurance maladie et Pavillon Prévoyance. Rien ne change pour la victime, car cette dernière, en tant qu’adhérente à la mutuelle, est remboursée aux taux applicables dans sa garantie santé, quels que soient les dommages occasionnés. Mais grâce à cette démarche simple et citoyenne, Pavillon Prévoyance ne supporte pas un coût indu. Idéalement, la déclaration d’accident doit être faite auprès de sa caisse d’assurance maladie et de sa mutuelle dans les quinze jours.

Comment déclarer l’accident ?

Rendez-vous pour cela sur Ameli.fr, remplissez la « Déclaration d’un dommage corporel causé par un tiers » et adressez-la à votre caisse. Contactez-nous par téléphone ou par e-mail ou via la rubrique « Contact » de notre site. 

 

INFORMER AUSSI SON PROFESSIONNEL DE SANTÉ

Un accident peut générer une prise en charge de soins plus ou moins importante : hospitalisation, rééducation, transports sanitaires… Lors de la consultation, informez le professionnel de santé (médecin traitant, infirmier, masseur kinésithérapeute…) que vous consultez dans le cadre d’un accident causé par un tiers, afin qu’il l’indique sur la feuille de soins.

 

Source : Le Mutualiste